Ménopause et perte de libido

Ménopause et perte de libido

décembre 8, 2022 0 Par Julien

Comme l’ont rapporté diverses femmes, la ménopause, étape finale du cycle menstruel féminin, contribue à une perte considérable de libido. L’une des plaintes les plus courantes des femmes (et de leurs partenaires) est la perte du désir sexuel et de la libido.

La menopause et la libido

Ce manque interfère avec la vie sexuelle de nombreux couples, et une thérapie est souvent recherchée comme réponse à ce problème. Dans les paragraphes qui suivent, nous aborderons les raisons, les facteurs externes tels que les douleurs physiques qui empêchent les rapports sexuels, les services de récupération des œstrogènes, ainsi que les situations de vie auxquelles les femmes ménopausées sont confrontées et qui contribuent aux raisons hormonales de la perte de libido (par exemple, l’image corporelle).

La durée précédant la ménopause est connue sous le nom de pré ou périménopause, période pendant laquelle une certaine perte de libido se produit. L’hormone appelée progestérone est responsable de cette baisse et est également essentielle pour déclencher un déséquilibre hormonal. N’oubliez pas que le travail des hormones consiste à contrôler des processus spécifiques dans l’organisme.

Un problème physique

Une carence en agents hormonaux interrompt cet équilibre et entraîne des problèmes. La perte de libido ne se limite pas à une absence de libido. La sécheresse vaginale et les douleurs peuvent contraindre les femmes à éviter complètement les rapports sexuels. Des lotions et des gels sont utilisés pour combattre ce problème. Les ajustements psychologiques liés à la ménopause peuvent également influencer la libido, car les femmes se sentent souvent excessivement agressives, irritables et, dans certains cas, déprimées – des problèmes psychologiques qui appellent au calme plutôt qu’à la chaleur et à l’épaisseur.

L’œstrogène est la principale hormone sexuelle chez la femme. Comme nous l’avons vu précédemment, une perte d’œstrogènes entraîne une perte de désir sexuel. N’oubliez pas que les femmes produisent également de la testostérone (à faible dose), et que la testostérone est également responsable de la stimulation de la libido. Le manque d’énergie et la dépression clinique sont dus à cette baisse des niveaux d’œstrogènes, ce qui réduit la libido à un niveau quasi inexistant.

Comment régler les problèmes de libido ?

Afin de faire revenir la libido, un traitement hormonal est fortement conseillé. Les médecins peuvent suggérer de la testostérone sous forme liquide pour vous maintenir en éveil et stimuler ce que vous avez perdu. Il existe des gels ainsi que des lotions (comme Alura) conçus pour favoriser directement le clitoris. Ces crèmes procurent souvent une sensation de picotement qui peut vous aider à obtenir des orgasmes multiples.

Il existe d’autres médicaments en vente libre qui combattent la perte de libido. Il y a des lotions de progestérone avec ¨ bio-synthétique ¨ qualités supérieures qui récupèrent des quantités sûres de progestérone dans le corps pour améliorer la libido. Il y a également quelque chose appelé lotion phytoestrogène qui aide à stabiliser les degrés des quantités offertes d’œstrogène dans le corps et fournir l’homéostasie quand il y a des niveaux d’œstrogène plongeant.

Il existe d’autres facteurs qui affectent le niveau de libido des femmes ménopausées. Toutes les femmes n’ont pas exactement les mêmes niveaux de libido. Par exemple, les femmes de 65 ans qui ont déjà entamé leur ménopause sont plus susceptibles d’avoir une libido beaucoup moins importante que les femmes de 49 ans qui viennent de terminer leur cycle menstruel. Néanmoins, il existe des produits qui augmentent l’expérience sexuelle des femmes, comme le fluide d’excitation féminine Zalestra.

En conclusion

La ménopause affecte également la façon dont les femmes se perçoivent par rapport à leur corps. Une vision déformée du physique au cours de la ménopause, lorsque la prise en charge est fortement influencée, peut également diminuer le désir sexuel. Si une femme prend des médicaments contre l’anxiété pendant cette période, sa libido peut augmenter plus que celle d’une personne qui ne prend pas de médicaments. Des variables extérieures, telles que l’anxiété liée au travail, peuvent également déterminer le degré de libido d’une femme et nécessitent généralement un changement de perspective pour rétablir l’équilibre. Dans une grande mesure, la ménopause est une amélioration de qui nous sommes ainsi que de ce que nous désirons dans la vie.

Les informations contenues dans cet article sont uniquement destinées à des fins éducatives et ne sont pas considérées comme des conseils cliniques.